Émmanel Jacquin achète ses canetons dans le Périgord le jour de leur éclosion et les élève en liberté (sur 20 hectares de prairies et de parcours) pendant 5 mois puis procède au gavage par petits groupes pendant 12 jours avec du maïs en grain d’une manière totalement traditionnelle. Les éventuels traitements vétérinaires font appel exclusivement à des produits homéopathiques. Emmanuel Jacquin ne recourt à aucune vaccination ni aucun traitement de type antibiotique afin qu’aucun résidu de substance médicamenteuse ne se retrouve dans ses conserves. L’actuel laboratoire de la maison Jacquin, construit en 2002, répond aux normes européennes et aux exigences vétérinaires les plus strictes. Les conserves ne contiennent aucun additif ni conservateur. Tous les bocaux de verre sont sertis par dépression avant d’être fermés, ce qui offre une sécurité alimentaire parfaite.